La foire aux chemises

Avant de commencer à coudre, je ne portais pas beaucoup de chemises. Je ne sais pas trop pourquoi, je n’y pensais tout simplement pas …

Mais alors, depuis que je couds, c’est la foire de la chemise 🙂

Je jongle principalement avec mes deux patrons Aime comme Marie: Madame et Murmure.

Tout d’abord, une Madame d’hiver. C’est un genre de flanelle, toute douce, motif tartan. Pour avoir un look plus boyish, je n’ai pas cousu les pinces prévues initialement sur le patron. Je suis plutôt contente du raccord carreau sur le devant et j’adoooore porter cette chemise bien chaude. 🙂madame-carreaux

Une autre Madame, plus féminine cette fois. Superbe coton liberty trouvé à la foire aux tissus de Liège. Super facile à coudre. J’ai coupé le col en arrondi pour changer un peu et donner un petit côté mimi. Moins facile à assortir, je porte cette chemise assez souvent quand même :).madame-libertymadame-liberty-col

LA chemise confortable: la Murmure. Celle-ci est en coton avec un motif plumetis. J’adore les petites fronces dans le dos. Personnellement, je rallonge le devant de quelques centimètres car je trouve le décalage entre l’avant et le dos trop prononcé sur le modèle de base.

murmure-plumetismurmure-plumetis-1

Dernière chemise à vous présenter et pourtant, c’est la toute première que j’ai cousue (tous modèles confondus…). Elle est très loin d’être parfaite mais c’est la toute première donc j’ai une affection toute particulière pour elle. Elle est en viscose très TRÈS fluide  (grave erreur pour une première! Une horreur à coudre). La triplure thermocollante utilisée est trop rigide et le col ne se met pas très bien mais je l’ai portée et je la porterai encore 🙂 C’est symbolique 🙂

mmuremumure

Ce qui est chouette en vous présentant d’anciens projets et des nouveaux, c’est qu’on voit le chemin parcouru. Parfois, je suis super frustrée car ce que je viens de coudre n’est pas parfait ou ne tombe pas super bien. Puis si je prends du recul, je me dis que je ne couds mes vêtements que depuis 1 an et demi et que c’est pas si mal :).

Pour 2017, j’ai envie de soigner d’avantage mes finitions, de prendre le temps d’ouvrir mes coutures au fer, de surfiler ce qui doit l’être, d’attendre d’avoir tout le bon matériel nécessaire avant de me lancer. Mais j’ai aussi envie d’être plus gentille avec moi-même et ne pas me flageller dès qu’un projet n’est pas nickel.

A bientôt,

Erika

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s