Double gaze

Cette matière, je l’adore !! Visuellement, je trouve que la double gaze est une des plus belles matières ! J’en mettrai partout : accessoires, vêtements, couture bébé, … Les couleurs proposées sont souvent canons ! Pas trop criardes, plus douces, plus pastels, tout ce que j’aime.

Cette double gaze camel vient des Tissus du Chien Vert. Le patron est maison. J’étais d’abord partie sur une robe, comme ma robe lila, sauf que j’ai coupé trop large et trop court (comme quoi, on continue toujours de faire des erreurs, même après des années de couture). Je ne me sentais pas à l’aise du tout donc j’ai raccourci.

J’ai maintenant une petite blouse pleine de volants, super agréable à porter. J’adore les volants aux manches, j’ai d’ailleurs tendance à en ajouter partout depuis quelques temps temps.

Je ne vois cache pas que le futur projet sera également dans cette matière 😉

A bientôt

Erika

Odette fleurie

Y’a des patrons qui ne vous tapent pas dans l’œil lorsque vous les voyez dans le magasine. Typiquement le cas du patron de t-shirt Odette de la maison Victor (patron gratuit sur le site).

Dans la revue, je n’aime ni la coupe, ni le tissu. Du coup, ce patron est passé dans la case « j’aime pas et je ne couderai pas ». En plus, je ne suis pas une grande fan de jersey ni de couture à la surjeteuse…

Sauf que j’ai vu une jolie version sur Instagram et j’ai envie vu tout le potentiel de ce patron de t-shirt. Je constate aussi que beaucoup de t-shirts que j’ai acheté dans le commerce sont un peu courts. Le moment idéal pour me lancer.

J’ai trouvé ce jersey fleuri chez Mondial Textiles. Un peu souple mais facile à coudre malgré tout.

Dans la foulée, je vais évidement en faire d’autres, pendant les siestes de Léon 😀

A jientot

Erika

100% surjeteuse

La couture à la surjeteuse, c’est pas ma grande passion. Sans doute, entre autre, parce que ma surjeteuse n’est pas de bonne qualité (c’est une singer de chez Lidl). Je déteste l’enfiler. Le couteau a déjà été remplacé une fois et ne coupe de nouveau plus, bref, pas génial.

Cependant, pour certains projets, c’est quand même l’option la plus efficace. Notamment pour la couture de ce Sweat blanc chiné. Quelques coups de surjeteuse et c’est fini et propre.

Le patron est maison. Je voulais un Sweat avec les épaules basses et les manches en tube. J’ai inventé au fur et à mesure de la couture.

Je garde toujours un léger souci à l’encolure. Elle n’épouse pas bien mon corps et à tendance à s’ouvrir un peu. Des conseils ??

Pour le reste, un Sweat ultra confort, mega doux à l’intérieur ( le coupon vient du marché à Maastricht ). Bien accessoirisé, j’ai bien l’intention de porter ce pull ailleurs qu’à la maison.

A bientôt

Erika

La fausse combi

Quand on est grande, les combi, c’est compliqué. J’ai beau en essayer un paquet en magasin, c’est toujours trop juste et pas seyant du tout!

Alors je me disais qu’il n’y avait qu’à en coudre une sauf que j’avoue avoir la flemme de l’entrée à l’idée d’acheter un nouveau patron, le décalquer, faire une toile, adapter le patron qu’il est en général prévu pour une stature de 1,65m alors que je fais 12cm de plus…

Du coup, la bonne idée de l’année (qui m’a été inspirée d’un compte Instagram), c’est la Fausse Combi.

En gros, un pantalon taille haute (un palazzo Burda) et une haut à fines brides (Miss de Aime comme Marie). Une ceinture est des passants et on n’y voit que du feu.

Le tissu vient du marché de Maastricht, un superbe crêpe un peu épais et au joli tombé, motif léopard. Ma matière préférée et mon motif préféré 😍😍 Coeur coeur 💓

L’avantage de cette fausse combi, c’est qu’il y a davantage de possibilités car je peux aussi porter les deux pièces séparées!

A bientôt

Erika

Jaune kimono

En congé de maternité, j’ai pu en profiter pour aller sur le marché de tissus à Maastricht quelques fois. Pour celles et ceux qui ne connaissent pas, c’est le vendredi matin, dans le centre de Maastricht. Il n’y a pas que du tissu mais quand même beaucoup d’échoppes ainsi qu’une ou deux énormes roulottes/merceries.

Niveau prix, il y a de tout mais de manière générale, il y a beaucoup de bonnes affaires à faire ! C’était notamment le cas de cette viscose satinée à 5€ le coupon d’1,5m!!!

J’ai suivi mon tuto du kimono que vous pouvez retrouver ici. Je l’ai allongé au maximum que mon coupon le permettait et j’ai réduit la largeur des manches de 4-5cm (je les ai allongées également).

Enfin, plutôt que de faire un ourlet, j’ai cousu un biais sur tout le pourtour du kimono pour un fini un peu plus « kimono ».

La couleur de cette viscose est canon et le tissu est toit satiné, c’est super agréable à porter. Et ça m’a pris 1:30 à tout casser 😊

A bientôt

Erika

Le chemise à fleurs

Avec ce confinement, mon stock de tissus était au plus bas. Plus de tours dans les boutiques, plus de marché de tissus, du coup, j’avais pas grand chose à coudre pour ce printemps/été.

J’ai donc passé commande sur le webshop des tissus du chien vert. Parmi les tissus commandés, il y avait ce coton fleuri. Gros coup de cœur pour la couleur et le motif, mais il faut avouer que le coton est un peu raide. Ça convient pour une chemise mais j’aurais préféré qu’elle soit un peu plus fluide.

Le patron choisi est le Liseron de l’Atelier Scammit. Avec bébé dans les parages, j’ai donc cousu par périodes entrecoupées mais en quelques jours, je suis parvenue à acheter le projet. Reste à voir quand je vais trouver du temps pour coudre les autres tissus commandés 😀

A bientôt

Erika

Pierrot pour le corps d’après.

Sur la fin de ma grossesse, j’ai eu envie de coudre pour l’après. Étant confinée sur les dernières semaines, je n’avais aucune envie de coudre des vêtements babybump compatible puisque j’ai passé les semaines en legging ou en robe de jersey.

Cependant l’envie de coudre était bien présente alors j’ai commencé à coudre pour l’après accouchement. Chose pas facile car impossible d’essayer des vêtements avec mon énorme bidou. Et pas facile non plus de savoir à l’avance ce qui sera seyant et flatteur sur le corps d’après.

J’avais dans mon stock depuis un moment une jolie viscose blanc à pois noirs. Très douce et las transparente, je la présageais pour une chemise fluide. J’ai choisi le patron du haut de pyjama Pierrot de chez WearLemonade. La chemise de pyjama est fluide, le col original et la réalisation plus simple et rapide qu’une chemise classique. Le rendu est aussi tout à fait différent, un look décontracté et qui cache parfaitement les quelques kilos qu’il me reste à perdre.

J’en profite pour vous annoncer que notre petit garçon, Léon, est né ce 24 avril 2020. Un nouveau rythme, le sien, va s’installer.

A bientôt

Erika

Les précieuses chutes

Certaines chutes de tissu sont précieuses. 
Moi quand je découpe mon tissu, j’essaie toujours de positionner mes pièces de manière à avoir les plus grandes chutes possible (ce qui me fait un stock de chutes de tissus faramineux d’ailleurs)… 
Ce tissu-ci, il est spécial : c’est le crêpe de ma robe de mariée. Après avoir coupé ma robe, j’ai vu qu’il me restait assez pour me faire un petit haut à fines brides. Et comme j’avais aussi une petite chute de ruban de dentelle, j’ai pu agrémenter l’encolure dos et devant d’une jolie bordure (la même que j’avais cousue au bas de ma robe de mariée). 
C’est encore le patron de Aime comme Miss qui est parfait pour les petites chutes de tissu. A chaque fois qu’il me reste 50 cm, je me fais ce petit haut à fines brides. C’est simple, rapide, consomme peu de tissu est se porte avec tout alors pourquoi faire autre chose?
La bordure de dentelle étant assez molle, il faut un gros coup de fer à repasser pour la faire tenir droite et les photos ayant été prises fin de journée, c’est pas parfait. Mais la sensation de porter ce tissu à nouveau est douce et me rappelle tant de souvenirs d’une journée parfaite qui me semble déjà bien loin… 
Vous faites quoi vous avec vos chutes?
A bientôt, 
Erika

Comme un kimono

Pour le moment, j’ai des envies de coutures simples et sans patron. Du moins, sans découper tout plein de pièces que j’aurai décalquées, etc. Est-ce la chaleur ou les quelques gros projets couture sur lesquels j’ai travaillé récemment (robe de mariée, chemise du marié, …), je n’ai quasiment cousu que des choses toutes simples, souvent avec des patrons maison. 

Et comme je sais que vous aimez les tutos, je vous en propose un pour réaliser un gilet ample, comme un kimono.

  1. Dessiner un patron – pas de stress, il n’y a que 2 pièces (qu’on peut même grouper en une seule). Voici le schéma des dimensions. Attention, c’est tout à fait modulable ; si vous voulez un kimono plus long, plus court, avec des manches plus longues ou plus courtes, adaptez-le 😊 Le schéma en bleu représente la partie dos. La ligne rose détermine la partie avant. Comme j’ai coupé au pli, j’ai découpé qu’un demi patron. Pour passer du dos à l’avant, j’ai juste plié comme sur la photo (on a donc le patron 2 en 1).
  2. Lorsque tout est découpé (on a 3 pièces : 1 dos et deux devants), on assemble endroit contre endroit les devants sur le dos et on pique le haut de la manche et le bas de la manche ainsi que le côté. 
  3. Faire l’ourlet de la manche. Comme j’avais un galon de dentelle/broderie, j’ai piqué une seconde fois pour aller maintenir le galon à l’intérieur de ma manche de manière à ce qu’il ressorte légèrement (étape facultative).
  4. Terminer l’encolure et l’ouverture au biais (soit vous en achetez un assorti, soit vous en faites hors de votre coupon). Épingler le biais sur l’avant sur tout le pourtour de l’ouverture du kimono (les deux pans avant et l’encolure). Piquer dans le pli du biais (il existe des vidéos sur Youtube qui expliquent très bien comment piquer du biais). Rabattre le biais et piquer au plus près du bord du biais de manière à emprisonner les bords crus. Si la pose du biais vous fait peur (faut pas, allez-y lancez-vous), j’ai déjà cousu un kimono (c’est d’ailleurs le premier vêtement que j’ai cousu de ma vie), et j’avais simplement fait un petit ourtlet de 5mm partout. C’est moins bien fini mais ça marche aussi 😊
  5. Faire l’ourlet du bas du kimono (à la découpe, j’ai légèrement arrondi le bas du kimono). Si vous désirez ajouter une broderie, répétez la même étape que pour les manches.

Finito! 

Le coupon a été acheté en soldes chez Chamick. C’est une sorte de crépon assez léger et fluide (le modèle nécessite un tissu assez fluide).

N’hésitez pas à me montrer vos réalisations, éventuellement en me marquant sur Instagram (@kikasews) 😃

A bientôt, 

Erika 

La jolie dentelle

La jolie dentelle … Trouver une dentelle jolie, délicate,  assez couvrante, un peu extensible pour être confortable, d’un jolie blanc cassé et le tout à un prix raisonnable, c’est pas forcément facile. Alors quand tu couds pour ta cousine et qu’elle t’offre ce qu’il reste de son coupon (Toison d’Or à Liège) et qu’il te reste assez que pour faire un petit haut (et qu’il te reste même assez de bordure festonnée pour y découper tes manches), c’est ça la définition du bonheur. Quoi? J’exagère? Si peu…
J’ai donc découpé un petit haut hors de ces jolies chutes de dentelle. Le patron, je l’ai bidouillé en décalquant un haut du commerce, en modifiant l’encolure et en utilisant le haut des manches du patron du t-shirt Plantain (Deer And Doe). Il s’est avéré que ça collait tip top. 
J’ai terminé les encolures au biais, ce qui donne un résultat très propres (Pitié, si vous utilisez une dentelle écrue, choisissez du fil et du biais écrus, et pas blancs, parce que méga scoop, on voit à travers la dentelle hein! Ça semble évident? Vous seriez surpris de ce qu’on trouve dans le commerce).
Ce que j’adore faire quand je me couds un nouveau vêtement, c’est de l’essayer avec tout plein de trucs et de voir le nombre de nouvelles tenues que je peux combiner. Et bien ce haut, je vais l’utiliser à toutes les sauces! Je me demande comment j’ai fait pour me passer d’un haut en dentelle écrue pendant tout ce temps … Je sens déjà que je vais récidiver (pour autant que je trouve une jolie dentelle -_-).
Ici, je le porte avec une jupe longue plissée kaki que je ne vous avais encore jamais montré. Le tissu vient du marché de Maastricht et je l’ai simplement cousu à un joli élastique et paf! Ça fait des chocapic une nouvelle jupe longue 🙂 !
Une tenue 100% homemade donc (pas peu fière) !
A bientôt
Erika

ps: merci à toi, ma cousine, qui passe souvent par ici, pour ce joli cadeau 💝