Les précieuses chutes

Certaines chutes de tissu sont précieuses. 
Moi quand je découpe mon tissu, j’essaie toujours de positionner mes pièces de manière à avoir les plus grandes chutes possible (ce qui me fait un stock de chutes de tissus faramineux d’ailleurs)… 
Ce tissu-ci, il est spécial : c’est le crêpe de ma robe de mariée. Après avoir coupé ma robe, j’ai vu qu’il me restait assez pour me faire un petit haut à fines brides. Et comme j’avais aussi une petite chute de ruban de dentelle, j’ai pu agrémenter l’encolure dos et devant d’une jolie bordure (la même que j’avais cousue au bas de ma robe de mariée). 
C’est encore le patron de Aime comme Miss qui est parfait pour les petites chutes de tissu. A chaque fois qu’il me reste 50 cm, je me fais ce petit haut à fines brides. C’est simple, rapide, consomme peu de tissu est se porte avec tout alors pourquoi faire autre chose?
La bordure de dentelle étant assez molle, il faut un gros coup de fer à repasser pour la faire tenir droite et les photos ayant été prises fin de journée, c’est pas parfait. Mais la sensation de porter ce tissu à nouveau est douce et me rappelle tant de souvenirs d’une journée parfaite qui me semble déjà bien loin… 
Vous faites quoi vous avec vos chutes?
A bientôt, 
Erika

Comme un kimono

Pour le moment, j’ai des envies de coutures simples et sans patron. Du moins, sans découper tout plein de pièces que j’aurai décalquées, etc. Est-ce la chaleur ou les quelques gros projets couture sur lesquels j’ai travaillé récemment (robe de mariée, chemise du marié, …), je n’ai quasiment cousu que des choses toutes simples, souvent avec des patrons maison. 

Et comme je sais que vous aimez les tutos, je vous en propose un pour réaliser un gilet ample, comme un kimono.

  1. Dessiner un patron – pas de stress, il n’y a que 2 pièces (qu’on peut même grouper en une seule). Voici le schéma des dimensions. Attention, c’est tout à fait modulable ; si vous voulez un kimono plus long, plus court, avec des manches plus longues ou plus courtes, adaptez-le 😊 Le schéma en bleu représente la partie dos. La ligne rose détermine la partie avant. Comme j’ai coupé au pli, j’ai découpé qu’un demi patron. Pour passer du dos à l’avant, j’ai juste plié comme sur la photo (on a donc le patron 2 en 1).
  2. Lorsque tout est découpé (on a 3 pièces : 1 dos et deux devants), on assemble endroit contre endroit les devants sur le dos et on pique le haut de la manche et le bas de la manche ainsi que le côté. 
  3. Faire l’ourlet de la manche. Comme j’avais un galon de dentelle/broderie, j’ai piqué une seconde fois pour aller maintenir le galon à l’intérieur de ma manche de manière à ce qu’il ressorte légèrement (étape facultative).
  4. Terminer l’encolure et l’ouverture au biais (soit vous en achetez un assorti, soit vous en faites hors de votre coupon). Épingler le biais sur l’avant sur tout le pourtour de l’ouverture du kimono (les deux pans avant et l’encolure). Piquer dans le pli du biais (il existe des vidéos sur Youtube qui expliquent très bien comment piquer du biais). Rabattre le biais et piquer au plus près du bord du biais de manière à emprisonner les bords crus. Si la pose du biais vous fait peur (faut pas, allez-y lancez-vous), j’ai déjà cousu un kimono (c’est d’ailleurs le premier vêtement que j’ai cousu de ma vie), et j’avais simplement fait un petit ourtlet de 5mm partout. C’est moins bien fini mais ça marche aussi 😊
  5. Faire l’ourlet du bas du kimono (à la découpe, j’ai légèrement arrondi le bas du kimono). Si vous désirez ajouter une broderie, répétez la même étape que pour les manches.

Finito! 

Le coupon a été acheté en soldes chez Chamick. C’est une sorte de crépon assez léger et fluide (le modèle nécessite un tissu assez fluide).

N’hésitez pas à me montrer vos réalisations, éventuellement en me marquant sur Instagram (@kikasews) 😃

A bientôt, 

Erika 

La jolie dentelle

La jolie dentelle … Trouver une dentelle jolie, délicate,  assez couvrante, un peu extensible pour être confortable, d’un jolie blanc cassé et le tout à un prix raisonnable, c’est pas forcément facile. Alors quand tu couds pour ta cousine et qu’elle t’offre ce qu’il reste de son coupon (Toison d’Or à Liège) et qu’il te reste assez que pour faire un petit haut (et qu’il te reste même assez de bordure festonnée pour y découper tes manches), c’est ça la définition du bonheur. Quoi? J’exagère? Si peu…
J’ai donc découpé un petit haut hors de ces jolies chutes de dentelle. Le patron, je l’ai bidouillé en décalquant un haut du commerce, en modifiant l’encolure et en utilisant le haut des manches du patron du t-shirt Plantain (Deer And Doe). Il s’est avéré que ça collait tip top. 
J’ai terminé les encolures au biais, ce qui donne un résultat très propres (Pitié, si vous utilisez une dentelle écrue, choisissez du fil et du biais écrus, et pas blancs, parce que méga scoop, on voit à travers la dentelle hein! Ça semble évident? Vous seriez surpris de ce qu’on trouve dans le commerce).
Ce que j’adore faire quand je me couds un nouveau vêtement, c’est de l’essayer avec tout plein de trucs et de voir le nombre de nouvelles tenues que je peux combiner. Et bien ce haut, je vais l’utiliser à toutes les sauces! Je me demande comment j’ai fait pour me passer d’un haut en dentelle écrue pendant tout ce temps … Je sens déjà que je vais récidiver (pour autant que je trouve une jolie dentelle -_-).
Ici, je le porte avec une jupe longue plissée kaki que je ne vous avais encore jamais montré. Le tissu vient du marché de Maastricht et je l’ai simplement cousu à un joli élastique et paf! Ça fait des chocapic une nouvelle jupe longue 🙂 !
Une tenue 100% homemade donc (pas peu fière) !
A bientôt
Erika

ps: merci à toi, ma cousine, qui passe souvent par ici, pour ce joli cadeau 💝

Virevolte

Si vous venez parfois par ici, vous savez que je ne taris pas d’éloges pour les patrons de l’Atelier Scammit!

Au départ, Virevolte ne m’avait pas tapé dans l’œil. Je trouvais un peu bizarre la découpe en pointe. Même après avoir fait l’acquisition du patron, je n’étais pas encore très très sure…

Puis j’ai trouvé ce petit coton blanc ligné bleu et j’ai eu le déclic. Je voulais faire la version robe mais il ne restais pas assez de tissu au magasin.

Ce sera donc le haut à courtes manches. Sans les volants (je ne suis pas super fan, mais je finirai sûrement aussi par changer d’avis).

Ce patron ne fait évidemment pas exception : des finitions tiptop, une vidéo très bien expliquée et une coupe très féminine. J’adore, malgré que j’ai eu droit deux fois à : »c’est une blouse de femme enceinte »…

À bientôt

Erika

Double gaze : première!

J’ai rarement des en-cours abandonnés. Jamais même. Et l’exception qui confirme la règle, c’est ce top en double gaze jaune de chez les Tissus du Chien Vert.

J’avais acheté ce coupon pendant les soldes de janvier puis j’ai rapidement commencé mon projet: un petit top boutonné, patron maison.

Je ne sais pas trop pourquoi, j’ai abandonné ce projet après avoir coupé toutes mes pièces…

Et puis cet été, je me suis décidée à le finir. C’était pas la mer à boire, en une grosse heure, c’était fini.

Très très simple mais la couleur est superbe. Et la double gaze est vraiment une matière agréable à porter.

A bientôt,

Erika

Ah les petites (broderies) anglaises

J’adore les broderies anglaises, surtout quand le bord du tissu est festonné. J’ai profité des soldes pour acheter un petit mètre de cette jolie broderie anglaise blanche. Une petite doublure et hop, ma nouvelle Miss était cousue en 1 heure!

LRG_DSC07529

LRG_DSC07532

Vous allez me dire, depuis que j’ai acheté le patron de Miss, je ne couds plus que ça. C’est pas faux. C’est un patron tellement pratique et déclinable que je me mords les doigts de ne pas l’avoir acheté plus tôt 😀

LRG_DSC07537LRG_DSC07541

A bientôt,

Erika

Déclinaison

Deux mètres de Wax : mon précieux butin du marché de Maastricht. Enfin, précieux : au prix très démocratique que j’ai payé, ce n’est probablement pas du vrai mais j’ai adoré l’imprimé et les couleurs très lumineuses. Du coup, comme je ne vais pas souvent à Maastricht (c’est à dire jamais en fait), j’ai pris 2 mètres direct.

J’ai d’abord pensé à faire une petite veste puis les températures sont montées en flèche et l’envie est passée. A la place, j’ai d’abord fait une jupe, puis un haut puis encore une autre jupe.

La 1ère jupe est un patron maison, inspiré de mon tuto de la Jupe Midi mais où j’ai remplacé les fronces par des plis. Longueur midi et assez bien d’ampleur.

LRG_DSC07320LRG_DSC07310LRG_DSC07299LRG_DSC07315LRG_DSC07332

J’ai ensuite attaqué un petit haut bustier : le haut de la robe Flo de la Maison Victor. Ben un bustier, c’est galère! Après plein de petits ajustements, je suis parvenue à un rendu acceptable. C’est très loin d’être parfait mais j’aime quand même  bien ce petit haut, qui ne ressemble à aucun autre de mon dressing.

LRG_DSC07341LRG_DSC07365LRG_DSC07337LRG_DSC07348LRG_DSC07363

Enfin, il me restait encore un peu de tissu (ben oui, 2 mètres, c’est pas mal quand même!), et j’ai fait une jupe croisée. Patron maison et adaptations au fur et à mesure. Je suis super fan du rendu des jupes croisées. Je trouve que cette coupe met vraiment les jambes en valeur et comme j’ai bien bronzé cet été, c’est encore mieux 🙂

LRG_DSC07414LRG_DSC07449LRG_DSC07463LRG_DSC07430

 

Compte tenu du fait que j’ai payé 2€ du mètre, je crois que j’ai fait une bonne affaire : 4€ = 3 vêtements 😀

A bientôt

Erika