Du lurex dans ma vie

Tu connais cette envie de mettre du lurex dans sa vie. Ça marche aussi avec les sequins et les paillettes! Une envie de tout ce qui brille quoi! Ben je traverse cette période! Alors quand j’ai vu ce tissu élastique (chez Chamick) en lurex, rayé, dans ces tons mauves et turquoise… love at first sight.

Tout de suite, le projet d’une jupe pour Noël s’est concrétisé. J’avais prévu de coudre une coulisse, d’y passer un élastique et de faire une jupe taille normale. Sauf que, faudrait que je m’y habitue, ce qui m’allait avant ne va pas forcément avec mon nouveau bidou. Il faut donc s’adapter. Je suis donc à nouveau partie sur une jupe tube bien moulante qui monte au-dessus de mon bidou. Patron maison, deux coups de surjeteuse et c’était fini.

Longueur un peu à dessus des chevilles, cette jupe a parfaitement fait l’affaire pour le réveillon de Noël. Et sera peut-être de sortie au Nouvel An également 🙄 Histoire t’entamer une nouvelle année brillante 😍

Un très joyeux noël à vous qui passez ici.

A bientôt

Erika

Happiness is coming

Le temps file et les articles se font rares. Pourtant je couds toujours et j’ai quelques projets à vous montrer en retard. Le souci avec l’automne, c’est qu’il fait noir quand je vais travailler, et noir quand je rentre. Alors question luminosité pour faire les photos, c’est râpé. Et le weekend, je vais pas vous mentir, je suis en pyjama le plus gros de la journée 😊.

Mais c’est pas tout, depuis quelques mois, je suis squattée par un petit garçon qui naîtra au printemps prochain❤️. Du coup, la fatigue me donne la flemme de m’apprêter pour faire les photos 🙄

Je fais également face à une réorientation vestimentaire pour convenir à ma nouvelle silhouette.

En grande fan de jupe, c’est devenu plus compliqué pour moi. Les jupes tailles basses sont peu flatteuses et les tailles normales me coupent le ventre et me donne l’air énorme. Reste plus que les jupes bien taille haute qui montent au dessus de mon bidou.

J’ai trouvé ce jersey noir côtelé et brillant chez Chamick et j’en ai fait une jupe tube bien moulante (patron maison). Trois coups de surjeteuse, un élastique et c’était réglé.

Le plus dur est de trouver de comment assortir et mettre en valeur ma nouvelle silhouette, je cherche toujours.

Si vous avez des patrons (pas spécifiquement de grossesse) à me conseiller pour des tenues flatteuses et confortables, je prends!!!

A bientôt

Erika

Écouter son cœur

A la foire du tissu Stoffen Spektakel, je vais toujours en priorité aux stands qui proposent des coupons. J’ai mes deux chouchous ou je vais toujours en premier avant de faire les allées plus consciencieusement. Pourquoi? Parce qu’il y a un monde de gueux et que ça va plus vite d’acheter des coupons que du Tissus à la découpe, parce qu’ils proposent des jolies choses en général et que les coupons coûtent entre 5 et 10€ pour des morceaux de 1,50 à 1,80 mètre. Une super affaire donc!

Cette fois, j’étais tranquillou en train de fouiller parmi tous les coupons et systématiquement, le même coupon revenant dans les mains et accrochait mon regard. Sans vraiment que je me l’explique car les tons ne correspondent pas vraiment à mes goûts (ce bleu est inédit dans mon dressing).

Alors à un moment, je me suis dit qu’on fallait écouter mon cœur, que je trouverais toujours bien un projet couture pour ce coupon bleu et jaune.

J’ai donc reproduit la jupe boutonnée dont j’ai proposé le tuto ici en version longue et je suis fan! Sur une peau bronzée (ma peau plus ou moins bronzée en l’occurrence), les couleurs donnent super bien.

Moralité : si un tissu te fait de l’œil, donne lui sa chance 😊😊

A bientôt

Erika

La jolie dentelle

La jolie dentelle … Trouver une dentelle jolie, délicate,  assez couvrante, un peu extensible pour être confortable, d’un jolie blanc cassé et le tout à un prix raisonnable, c’est pas forcément facile. Alors quand tu couds pour ta cousine et qu’elle t’offre ce qu’il reste de son coupon (Toison d’Or à Liège) et qu’il te reste assez que pour faire un petit haut (et qu’il te reste même assez de bordure festonnée pour y découper tes manches), c’est ça la définition du bonheur. Quoi? J’exagère? Si peu…
J’ai donc découpé un petit haut hors de ces jolies chutes de dentelle. Le patron, je l’ai bidouillé en décalquant un haut du commerce, en modifiant l’encolure et en utilisant le haut des manches du patron du t-shirt Plantain (Deer And Doe). Il s’est avéré que ça collait tip top. 
J’ai terminé les encolures au biais, ce qui donne un résultat très propres (Pitié, si vous utilisez une dentelle écrue, choisissez du fil et du biais écrus, et pas blancs, parce que méga scoop, on voit à travers la dentelle hein! Ça semble évident? Vous seriez surpris de ce qu’on trouve dans le commerce).
Ce que j’adore faire quand je me couds un nouveau vêtement, c’est de l’essayer avec tout plein de trucs et de voir le nombre de nouvelles tenues que je peux combiner. Et bien ce haut, je vais l’utiliser à toutes les sauces! Je me demande comment j’ai fait pour me passer d’un haut en dentelle écrue pendant tout ce temps … Je sens déjà que je vais récidiver (pour autant que je trouve une jolie dentelle -_-).
Ici, je le porte avec une jupe longue plissée kaki que je ne vous avais encore jamais montré. Le tissu vient du marché de Maastricht et je l’ai simplement cousu à un joli élastique et paf! Ça fait des chocapic une nouvelle jupe longue 🙂 !
Une tenue 100% homemade donc (pas peu fière) !
A bientôt
Erika

ps: merci à toi, ma cousine, qui passe souvent par ici, pour ce joli cadeau 💝

Ouh la copieuse (tuto)

En boutique, on voit plein de jolies jupes, longues ou midi, boutonnées jusqu’aux genoux et ouvertes en dessous. Je les trouve superbes et j’avais un tissu, un petit crêpe bien fluide, qui convenait parfaitement pour ça.

Alors j’ai analysé la jupe de ma collègue et j’ai fait une copie (ouuuuuh la copieuse). Je me suis dit qu’un petit tuto vous ferait plaisir. J’ai fonctionné à l’intuition hein les girls, alors n’attendez pas quelque chose de trop précis non plus, surtout au niveau des dimensions, j’ai fait en fonction de mon corps, faites en fonction du vôtre 😀

  1. Couper un rectangle dont la largueur fait la longueur désirée de la jupe + 6 cm (plus ou moins hin). Pour la longueur du rectangle, j’ai pris toute la longueur de mon coupon, c’est-à-dire 1,5 mètres et elle est froncée pile comme il faut.
  2. Sur un des petits côtés, faire un petit ourlet de 1cm. Sur l’autre des petits côtés, faire un ourlet de 2cm (pour imiter une patte de boutonnage.
  3. Fermer la jupe en cousant le grand ourlet par dessus le petit ourlet jusqu’à la longueur de jupe fermée souhaitée (un peu au dessus du genoux. Moi je suis repassée sur la couture de l’ourlet pour n’avoir qu’une couture apparente.
  4. Au niveau de la taille, faire un repli de 2 cm puis un second repli de 2 cm pour créer une coulisse pour un élastique (prendre un élastique dont la largeur est inférieure à 2 cm). Laisser 2 cm ouverts pour pouvoir rentrer l’élastique.
  5. A l’aide d’une épingle, faire rentrer l’élastique et le ressortir de l’autre côté. Fixer les deux extrémités ensemble. La longueur de l’élastique : j’ai pris en fonction de ma taille et du niveau de serrage que je voulais. 
  6. Refermer l’ouverture laissée au niveau de la coulisse.
  7. Faire l’ourlet de la jupe.
  8. Coudre les boutons : j’ai mis 7 boutons. 


Pas plus compliqué que ça.

J’espère que ça vous a plu. N’hésitez pas à me montrer vos réalisations, ici ou sur insta @kikasews.

A bientôt, 

Erika 

Amore pour la jupe rouge

Rouge brique pour être précise! Un coupon trouvé au Stoffen Spektakel. Il s’agit d’un crêpe bien épais et bien fluide, pas transparent du tout.

Après le mariage, j’avais très envie de recommencer à coudre et dès que j’ai eu deux heures de libres, j’ai sauté sur ma machine, fait une coulisse à mon tissu pour y glisser un élastique, une fente dans le dos pour pouvoir marcher à enjambées normales et pas comme une geisha et hop, j’avais une nouvelle jupe.

C’est tellement simple que la prochaine fois, je fais un tuto photo!

Et le petit t-shirt qui va trop bien avec, c’est de chez Pimkie 😍

A bientôt,

Erika

Wax 2.0

Cette année, je m’amuse à faire évoluer des vêtements cousus l’année dernière et pièces plus actuelles ou plus seyantes.

Parfois, c’est juste ajuster une longueur de manche ou ajouter un élastique à la taille d’une robe. Et parfois c’est un relooking total : c’est le cas de cette jupe en wax à plis qui ne me plaisait pas tant que ça.

Je l’ai donc complètement décousue et n’ai gardé que la ceinture. Quelques coups de ciseaux et un passage sous la machine, mon tissu s’offre une seconde vie en jupe crayon bien plus à mon gout.

Au passage, je suis toujours fan de ce tissu, dégoté au marché de Maastricht pour une bouchée de pain. Les couleurs sont tellement lumineuses !

Et vous, faites vous évoluer vos anciennes cousettes ?

A bientôt

Erika