Contrefaçon

Ces moments magiques où tu vois les progrès que tu as fait!! J’ai commencé à coudre il y aura bientôt 3 ans. Ce que je vous montre ici, c’est ce que j’estime suffisamment réussi que pour être montré. Il y a aussi eu des échecs qui ont volé à la poubelle, des trucs immettables, des tissus mal choisis et des habits qui n’ont pas tenu le coup niveau qualité (autrement dit : on ne se décourage pas!!).

LRG_DSC06565

Et puis il y a des moments où tu réalises le chemin parcouru. Tu te rends compte que tu ne te goures plus dans ton choix de tissu, que tu prends désormais le temps pour tes finitions, que tu oses attaquer n’importe quel projet (ou presque) et que tu aimes presque tout ce qui sort de sous le pied de ta machine ❤ Le bonheur!!

LRG_DSC06616LRG_DSC06596 - Copie

Pour moi, l’étape d’après, c’est d’avoir su refaire une robe du commerce que j’aimais beaucoup. J’ai en effet une robe longue H&M que j’adore. On me la complimente à chaque fois que je la mets et, habitués à mes tenues faites maison, on me demande souvent « c’est quand même pas toi qui l’a faite? ». Et ben non :-(, c’est pas moi qui l’ai faite. Mais qu’est-ce qui m’empêche de la refaire, me suis-je dit! Ben rien. J’ai donc analysé ladite robe sous toutes les coutures (j’avoue, c’est pas d’une grande complexité hin) et ai reproduit le tout sur du papier à patron.

LRG_DSC06561LRG_DSC06567

J’avais cette viscose ultra douce et aux couleurs pastel  (Stoffen Spektakel de Liège) que je voyais bien pour une longue robe, un peu romantique. Il n’y avait  plus qu’à. J’ai même amélioré le seyant de la robe H&M en faisant des petites pinces poitrine et en adaptant la longueur à mes grandes jambes.

LRG_DSC06586LRG_DSC06575LRG_DSC06625

Il s’agit donc d’une robe longue, élastiquée à la taille, avec un col qui monte haut et des emmanchures assez échancrées. Une coupe qui, je trouve, me va assez bien. 🙂

IMG_9633

A bientôt,

Erika

 

Publicités

Mon précieux

Alors ici, on parle d’un tout tout gros coup de cœur tissu!!

9

Dimanche dernier avait lieu le salon du tissu qui revient 2 fois par an dans ma région. Une immense foire du tissu, avec tous les goûts et prix de tissus disponibles. J’y ai maintenant mes habitudes : d’abord un petit tour chez la madame qui vend des coupons où je trouve toujours ce qui me plait. Ensuite, un petit tour chez le monsieur qui vend des coupons et où je trouve aussi toujours quelques chose qui me plait. Après, je commence à faire toutes les allées, en m’arrêtant à la mercerie pour faire le plein de fil Gutermann moins cher. Une fois que j’ai fait le tour de tout et que j’ai trouvé quelques tissus à la découpe, je repasse près de Madame et près de Monsieur pour voir si les mains chercheuses des centaines de femmes présentes n’auraient pas fait émerger d’autres pépites. Et 1h30 après, je suis partie avant qu’il n’y ait plus de 12 personnes au m²!

8

Cette année, bonne pioche : 12 coupons dans mon paniers. Et pour 10 d’entre eux, je sais déjà ce que je vais faire (et ça, c’est important!).

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le super méga coup de cœur a été pour cette viscose de ouf, bleue, noire, blanche, mauve, jaune et verte. Dis, comme ça, c’est pas génial. Sauf que regardez cette merveille. Le motif me fait penser à des inspirations africaines mais moins excentrique qu’un wax. La viscose est ultra douce et facile à coudre.

6

Avec 1,5m sur 1,5m, j’ai choisi de faire une jupe longue. D’abord parce que j’adore ça et que j’étais persuadée que ce serait top avec ce tissu. Ensuite parce que quand j’adore un tissu, je veux en utiliser le plus grand bout possible (ça vous fait ça aussi vous?). J’aurais été malade d’avoir des chutes à jeter. J’ai une petite bande de chute que je compte bientôt transformer en turban 🙂

7

Le patron est maison est j’ai simplement reproduit le tuto de ma jupe inspiration wax de l’année dernière à la seule différence que j’ai fait une fente latérale (d’un seul côté – j’étais inspirée) pour pouvoir marcher à grandes foulées et pas comme une geisha.

4

J’adore cette jupe! Je n’ai rien à ajouter 😀

Bref, j’ai cousu une petite robe rouge

Pas de longues explications aujourd’hui. Une robe rouge en Néoprène (Chamick) sur base du patron Plantain (Deer and Doe). Une parementure plutôt que l’encolure prévue initialement car ça n’allait pas du tout.

Bref, j’ai cousu une petite robe rouge.

À bientôt

Erika

Touch of Vichy

L’inspiration se puise partout. L’autre jour, une collègue arrive avec une sublime tunique Vichy à basque et j’ai directement voulu ma touche de Vichy moi aussi.

IMG_8375

LRG_DSC05655

N’écoutant que mon nouveau besoin et profitant des soldes, j’ai trouvé un Vichy (petits carrés) aux Tissus du Chien Vert à -50%. J’ai directement pris 3 mètres pour avoir de quoi faire deux projets.

LRG_DSC05694

Le premier, c’est la Robe Miroir (Aime comme Marie) à basque. J’avais prévenu qu’il y allait en avoir quelques uns des Miroirs!! La coupe me plait énormément et cette fois, j’ai coupé deux panneaux de 75cm par 50cm pour faire la jupe et l’effet fronce est suffisant.

LRG_DSC05650

Après avoir hésité entre boutons blancs et boutons noirs, mon choix s’est porté sur ces derniers, qui viennent de aliexpress pour une bouchée de pain…

LRG_DSC05793LRG_DSC05768

J’ai beaucoup la finition au biais dans le dos, je trouve que c’est super propre et joli à regarder à l’intérieur (il n’y a que moi qui regarde l’intérieur mais bon 🙂 )

IMG_8350

Enfin, j’ai également allongé les manches comme on est en hiver. Après, il n’est pas impossible que je les raccourcisse un peu au printemps pour la porter sans bas et avec des baskets.

Je profite de ces photos pour vous montrer la maxi écharpe rouge que j’ai tricoté il y a quelques mois : c’est de la laine Katia et j’ai fait des côtes 1/1 tout le long. Je voulais une écharpe rouge pétant et j’ai l’ai eue. Sauf que c’est trop rouge. J’aurais du choisir un rouge plus doux, plus cerise, ou bordeaux. Je ne porte pas beaucoup cette écharpe mais j’ai quand même apprécié la tricoter.

Pour le prochain projet Vichy, j’hésite entre une chemise normale ou une chemise avec une basque… Est-ce que trop de basque tue la basque?

A bientôt,

Erika

 

Miroir, mon beau Miroir

Ou devrais-je dire, « Ma belle miroir » car j’ai opté pour la robe.

Miroir 1

Au départ, le patron Aime comme Miroir de Aime comme Marie ne m’a pas emballée directement. Mais en voyant les variantes qu’il est possible de faire, et notamment les robes et blouses à basques, j’ai commencé à m’y intéresser de plus près. Les patrons ACM étant assez chers (à savoir qu’il y a 15 balles de frais de port pour la Belgique!!!!!), je réfléchis en général longtemps avant d’en acheter un. Par chance, une boutique près de chez moi en vend mais ça reste 20€…

Miroir 2

Cela étant dit, je pense que l’investissement en vaut la peine car je sens que cette robe va avoir un paquet de frères et sœurs! Boutons devant, boutons derrière, robe, blouse, tunique, manches courtes, longues, mi-longues, j’en vois déjà toute un ribambelle dans ma tête (la prochaine sera en Vichy, je crois).

Miroir 3

Pour cette 1ère version (c’est pas tout à fait vrai, j’ai fait une toile portable mais je ne sais pas encore si je la présenterai ou non…), je suis partie sur la robe boutonnée jusqu’à taille haute puis jupe froncée. J’ai suivi le tuto de Marie qui propose de raccourcir le haut de 20cm et d’y coudre une jupe froncée faite avec deux panneaux de 50cm/50cm.

Miroir 4

Seul problème, pour moi, une largeur de 50cm est insuffisante pour obtenir de jolies fronces. Le rendu n’était pas du tout ample et froncé assez à mon gout. J’ai alors ajouté des passants et une ceinture pour cacher cette jonction trop peu froncée. Le résultat me plait beaucoup. La ligne d’encolure V est superbe et tombe très bien (j’ai pourtant parfois des soucis avec les encolures V qui gondolent). Je pense que pour un résultat froncé et ample que j’en ai envie, il faudrait partir sur +-65 cm de large pour le panneau de jupe.

Miroir 6

Enfin, j’avais prévu un peu plus long comme je suis grande et plutôt que de recouper, j’ai fait un grand ourlet de 3cm, je trouve que c’est joli sur une robe fluide et féminine et quand j’ai assez de longueur, je le fais souvent.

Miroir 5

Le tissu est un crêpe super agréable, noir à pois difformes blancs et vient de chez Chamick à Awans.

A bientôt, pour probablement plein de Miroirs 🙂

Erika

La dernière de 2017

Très certainement le dernier article de 2017 (je vous montrerai ma tenue de Nouvel an demain ou après😊😉).

J’avais un joli coupon de viscose noir et blanc, avec un petit motif abstrait, que j’avais acheté sans trop savoir qu’en faire.

Je suis partie sur la Chemise Hedwige de République du Chiffon. Je l’ai simplement allongée de 35 cm et j’ai reproduit l’arrondi du bas de la chemise.

Un détail que j’adore sur cette chemise : les petites fronces du dos.

Enfin, j’ai choisi de ne pas faire les bracelets de manches simplifié car je trouve que le bouton de tombe pas au bon endroit quand on fait ça. J’ai plutôt choisi le reproduire les pattes indéchiffrables de la chemise Murmure de ACM. Je trouve que le rendu est plus joli même si je trouve ça super que RDC propose un système simplifié.

Je vous souhaite à toutes et à tous une excellente année 2018!

À bientôt pour les cousettes de l’an neuf 😊

Erika

En Malo pour Noël

Séduite par ce joli patron!! Très féminine, toute simple, vite faite et convient pour tous les tissus, c’est robe Malo de Anne Kerdilès est une pépite.

Cette robe Malo ne sera certainement pas la dernière!!

Bien que très simple, elle convient toute à fait à notre repas de noël en famille (moins festif que le réveillon).

Je vous souhaite un excellent Noël !

À bientôt,

Erika