La vie en rose incarnat

J’aime bien de connaître le vrai nom des couleurs. Des jolis mots comme Bleu Pétrole, Vert Menthe a l’eau ou encore rose Incarnat.

En vrai, ce tissu est plutôt entre le rose incarnat et le rose pelure d’oignon. Mais c’est moins sexy, faut avouer…

Il s’agit d’un crêpe rose à pois blancs avec de temps en temps un pois jaune Miel. Ce qui ne se voit quasiment pas de loin, on dirait plutôt qu’il manque un pois…

Ce crêpe est superbe mais tellement fluide qu’on dirait qu’il est vivant! Il coule tout seul le long de la table de couture qu’on n’a rien vu… Avec la surjeteuse, j’ai quand même pu le maîtriser mais j’ai du le ramasser quelques fois; il essayait de s’enfuir.

J’ai utilisé le patron de la robe Malo de Anne Kerdilès que mon Amoureux aime tant (le modèle de la robe hin, pas Anne). Très simple mais ultra facile à porter et comme c’est inchiffonnable, elle file direct dans ma valise pour l’Espagne 😊😊

Après ce dernier petit goût d’été, j’attaquerai les projets automnaux, notamment avec ces petites merveilles dénichées au Stoffen Spektakel de Hasselt 😍

Bientôt

Erika

Les bonnes habitudes

Quand j’ai commencé à coudre, j’ignorais un peu les recommandations et les bons conseils… « Bah pas besoin d’ouvrir mes coutures au fer », « C’est bon je surfile pas » ou encore « Une toile? J’ai pas que ça à faire… ».

3 ans tard, je fais moins la maligne. Mon fer n’est même plus rangé dans la buanderie mais installé juste à côté de ma machine, j’ai acheté une surjeteuse pour de plus jolies finitions et j’ai pris l’habitude de faire des toiles pour certains projets spéciaux… Je ne regrette pas pour autant mes débuts insouciants car ça m’a permis d’apprendre par moi-même.

Aujourd’hui, quand je dois faire une tenue spéciale ou quand je teste un nouveau patron, je fais une toile dans un tissu qui me plaît mais pas trop cher. Pas tout le temps car je commence à connaître certaines marques (je ne fais pas de toile pour l’Atelier Scammit par exemple) mais ça arrive souvent.

Et cette robe fait partie de ces toiles portables (et quand en plus c’est portable, tu as tout gagné en fait). Fin octobre, nous sommes invités au mariage de nos amis. Vu le l’automne sera déjà bien installé, je voulais une robe longue, avec des manches, confortable et pas sexy. Le patron de Aime Comme Milady me faisait déjà de l’œil, l’occasion était trop belle.

Je ne vous parle pas de mon vrai tissu, cela fera l’objet d’un autre article en temps voulu. Mais il n’a rien à voir avec celui ci.

Pour ma toile, je suis allée voir dans les tissus à 3€/m de chez Chamick. J’y ai trouvé ce coton assez épais, ocre et avec un motif léger dans le tissage.

Cette robe se coud en 2 heures et est ultra simple à réaliser. Vraiment aucune difficulté pour un résultat que je trouve très élégant.

Quelques modifications sont prévues pour la vraie (allez je vous livre quand même une info : elle sera en crêpe très fin donc plus vaporeuse).

Pour info, comme je suis grande et que les patrons de ACM sont dessinés pour des filles d’1m60, j’ai ajouté 5cm au haut et 10-12 cm à la jupe (je fais 1m77). Et la ceinture tombe pile poil!

À bientôt

Erika

« Waouh »

Elle a l’air de rien cette petite robe Malo (Anne Kerdiles) en jersey.

Toute simple, faite en 2 heures, dans un jersey fleuri tout simple et super confortable. Mais quand je l’ai enfilée une fois finie, mon Homme m’a dit « Waouh, ça, c’est top »!

C’est pas qu’il ne me fait jamais de compliments, au contraire, mais ce Waouh m’a fait super plaisir tant il était spontané.

Comme quoi, mon Amoureux aime les choses simples 😊

Cette petite robe Malo a été entièrement cousue à la surjeteuse et le rendu est super propre. Les ourlets de manches et du bas sont fait selon un technique qui imite un peu un borde-côte (trouvé sur YouTube).

Cette robe vient avec moi en Espagne!

À bientôt,

Erika

F a u v e

Je sais qu’on n’est pas encore en automne mais en ce qui me concerne, je suis prête!

Autant j’adore l’été, autant j’ai toujours beaucoup de plaisir à voir arriver l’automne! Les couleurs, les paysages, les petites habitudes qui reprennent, l’envie de cuisiner qui revient, etc. Et après cet été anormalement chaud, avoir un peu d’air est un vrai soulagement!

Alors en plus quand les couleurs de la mode automne-hiver sont aussi belles que cette année, quel plaisir de voir arriver cette nouvelle saison!!

Et mon coup de cœur ultime va pour la sublime couleur Fauve: un brun orangé : plus clair que le cognac, plus lumineux que le tabac. Très très fan ce cette couleur qui se marie super bien avec le blanc ou le noir (ce que j’ai le plus en petits hauts).

Et avec ce superbe crêpe de chez Chamick trouvé en solde, j’ai choisi de faire un palazzo. Il s’agit de nouveau du palazzo 115 de chez Burda auquel j’ai ajouté des passants et une ceinture pour un effet un peu plus chic.

Et je ne sais pas si c’est une impression, mais je trouve que cette couleur réveille le teint et me fait paraître plus bronzée.

Lorsque les températures diminueront (pas que je m’en réjouisse non plus hin), je le tenterai avec un col roulé noir et des baskets. 🍂🍁

Vous pensez quoi des couleurs de cet automne??

A bientôt,

Erika

Je prépare mes vacances en Espagne

Fin septembre, je pars en vacances en Espagne, ce qui justifie la couture d’un tas de nouvelles tenues plutôt estivales (sinon, je n’aurais rien eu à me mettre… Hum).

Blague à part, avant l’achat du patron Miss, je me suis rendue compte, début de cet été que je n’avais pas de robe à fines brides, bien pratique quand il fait très chaud et qu’on ne veut pas de moches marques de coup de soleil…

LRG_DSC07594

J’ai donc acheté le patron Aime comme Miss et l’ai utilisé de plein de manières différentes (haut, robe droite courte, robe froncée longue).

LRG_DSC07598LRG_DSC07604

Ici, j’ai choisi de faire une robe longue froncée sous la poitrine. Le tissu est un petit crépon de chez Chamick aux couleurs très chaudes, presque automnales. Je suis fan de ce tissu (que j’avais déjà utilisé pour un haut, mais les couleurs étaient inversées : le fond bordeaux).

LRG_DSC07620

Comme les journées sont un peu plus fraîches, j’ai porté cette robe en mode Années 90, sur un t-shirt blanc. En Espagne, j’espère pouvoir la porter bras nus ^^

LRG_DSC07607

A bientôt,
Erika

Virevolte

Si vous venez parfois par ici, vous savez que je ne taris pas d’éloges pour les patrons de l’Atelier Scammit!

Au départ, Virevolte ne m’avait pas tapé dans l’œil. Je trouvais un peu bizarre la découpe en pointe. Même après avoir fait l’acquisition du patron, je n’étais pas encore très très sure…

Puis j’ai trouvé ce petit coton blanc ligné bleu et j’ai eu le déclic. Je voulais faire la version robe mais il ne restais pas assez de tissu au magasin.

Ce sera donc le haut à courtes manches. Sans les volants (je ne suis pas super fan, mais je finirai sûrement aussi par changer d’avis).

Ce patron ne fait évidemment pas exception : des finitions tiptop, une vidéo très bien expliquée et une coupe très féminine. J’adore, malgré que j’ai eu droit deux fois à : »c’est une blouse de femme enceinte »…

À bientôt

Erika

Double gaze : première!

J’ai rarement des en-cours abandonnés. Jamais même. Et l’exception qui confirme la règle, c’est ce top en double gaze jaune de chez les Tissus du Chien Vert.

J’avais acheté ce coupon pendant les soldes de janvier puis j’ai rapidement commencé mon projet: un petit top boutonné, patron maison.

Je ne sais pas trop pourquoi, j’ai abandonné ce projet après avoir coupé toutes mes pièces…

Et puis cet été, je me suis décidée à le finir. C’était pas la mer à boire, en une grosse heure, c’était fini.

Très très simple mais la couleur est superbe. Et la double gaze est vraiment une matière agréable à porter.

A bientôt,

Erika