Wax 2.0

Cette année, je m’amuse à faire évoluer des vêtements cousus l’année dernière et pièces plus actuelles ou plus seyantes.

Parfois, c’est juste ajuster une longueur de manche ou ajouter un élastique à la taille d’une robe. Et parfois c’est un relooking total : c’est le cas de cette jupe en wax à plis qui ne me plaisait pas tant que ça.

Je l’ai donc complètement décousue et n’ai gardé que la ceinture. Quelques coups de ciseaux et un passage sous la machine, mon tissu s’offre une seconde vie en jupe crayon bien plus à mon gout.

Au passage, je suis toujours fan de ce tissu, dégoté au marché de Maastricht pour une bouchée de pain. Les couleurs sont tellement lumineuses !

Et vous, faites vous évoluer vos anciennes cousettes ?

A bientôt

Erika

Le sens du timing

C’est avec un parfait sens du timing que je viens de terminer ma couverture géante crochetée pile à la fin de l’hiver … Si c’est pas bête! Bon avouons quand même que les soirées sont encore fraîches et qu’un grand plaid pour 2 est encore bien utile !

Cette fois, je voulais faire un couvre-lit pour notre chambre, qui irait avec les futures couleurs que nous aimerions mettre au mur (un bleu canard). Les fils viennent principalement de chez Zeeman, qui offre selon moi un bon rapport qualité prix, surtout pour une couverture…

Toujours un modèle de type Granny Square et aucune structure dans le choix de la succession des couleurs. Celui-ci est encore plus grand que le précédent et fait plus de 2m par 2m! Tip Top pour bien recouvrir notre lit.

Un jour, quand nous aurons eu le temps/courage/budget pour peindre, je vous montrerai le rendu final 😊

À bientôt,

Erika

Palazzo addict

Je vis une belle histoire d’amour avec les Palazzo. Ces pantalons ultra larges, un peu taille haute, qu’on voit depuis un an ou deux, c’est mon dada !

Étant assez grande, le taille haute jambes larges n’est pas un problème pour moi alors pourquoi se priver. Surtout quand on a trouvé le bon patron, le Burda 115 03/17 (trop sympa le nom des patrons Burda…).

Avec la surjeteuse, les finitions sont impeccable en plus (mais faut me croire sur parole, j’ai oublié de faire une photo de l’intérieur de mon froc…)

Le tissu, c’est mon précieux. Acheté l’année dernière, 4m pour avoir de quoi faire deux projets, ce lyocell denim me plaisait tellement que j’ai mis plus d’un an à décider quoi faire avec. Tantôt c’était une robe, tantôt une chemise-robe, ou une blouse. Puis la révélation, un Palazzo.

Et pour le petit détail, j’avais d’abord cousu une ceinture dans le même tissu. Je l’utiliserai sans doute. Mais au moment de m’habiller, j’ai repensé à ce petit carré de soie un peu usé qui aurait une deuxième vie en tant que ceinture.

C’est ça aussi le recyclage vestimentaire 😊

À bientôt

Erika

La petite jupe noire

Je vis toujours hein! Presque pile un mois que je n’ai rien posté ici. Ça ne veut pas dire que je n’ai pas cousu. Mais j’ai cousu qqch que je ne peux pas montrer maintenant, j’ai cousu d’autres que je n’ai pas encore porté ou que je n’ai pas encore pris en photo. Mais je reconnais coudre moins (enfin, un peu moins) qu’avant. J’essaie de respecter ma résolution de coudre moins mais de manière plus réfléchie. C’est dur mais je tiens bon 😊

N’empêche que j’ai quand même été jeter un œil au Stoffen Spektakel de Hasselt et j’ai trouvé 2-3 bricoles. Cinq en fait (ce qui est mega raisonnable quand on sait qu’il y a deux ans, j’en avais ramené 17…🙄).

Ce coupon noir à petites fleurs a tout de suite été dédié à une jupette froncée. Je pensais bidouiller un patron quand je suis tombée sur le tuto de joliesbulles sur Instagram. Pile ce qu’il me fallait. J’ai pas trop respecté les dimensions car je suis beaucoup plus grande qu’elle mais la réalisation a été suivie. Il s’agit une jupe froncée, d’un élastique à la taille et d’un volant cousu par dessus la partie haute de la jupe pour créer un petit froufrou. Et le résultat est super sympa! Même que j’ai envie de faire la même quelle en léopard 😊

Sinon à part ça, j’attends les beaux jours qui arrivent timidement et je résiste tant bien que mal à ma phase « je ne veux plus rien de ce que j’ai dans mon dressing, je remplace tout! « . Phase qui me prend deux fois l’an (quand tout va bien), début de l’automne et début du printemps… Je me remets donc un peu à coudre pour faire passer ces idées néfastes 😂

À bientôt

Erika

Kitty.

Kitty, c’est le patron de blazer que je voudrais aimer. Quand je le vois dans le magasine Maison Victor, je l’aime bien. Quand je le vois sur Instagram, je l’aime beaucoup. Quand je le couds, je suis satisfaite de mon travail. Puis quand je le sors de mon dressing pour le porter, j’ai toujours une hésitation. Parfois même, je le sors, l’essaie et le remets.

Au final, quand je me décide à le porter, je l’aime bien et je suis contente (bien que le tissu soit un peu raide). Mais la vérité, c’est que même si la mode est aux blazers boyfriends, les blazers cintrés me vont mieux. Des patrons à me conseiller?

A bientôt !

Erika

Sauter le pas

Autant j’adore le motif léopard (ça, vous l’aurez compris), autant le motif léopard avec les vraies couleurs léopard, j’avais encore jamais osé.

J’ai tenté le noir et blanc, le rouge et noir, le multicolore et même le bleu et rose. Mais le noir et brun traditionnel, je n’avais jamais sauté le pas. Peut-être que je m’étais mis dans la tête que ça ne m’allait pas , ou que ce n’était pas mon style.

Sauf que à chaque fois que mes collègues arrivaient avec leur super jupes ou robe, je bavais d’envie !

Alors quand j’ai trouvé un joli crêpe imprimé chez Chamick, j’ai acheté 1 mètre et je me suis lancée. Une coulisse, un élastique et un ourlet et bim! Une nouvelle jupe!

Et j’avoue que j’ai encore plus envie de la tester au printemps, sans bas, t-shirt et baskets blancs.

Et vous, le léopard, c’est de quelle couleur??

A bientôt.

Erika

It-miroir!

Vous l’aurez peut-être déjà remarqué, je couds et publie moins. Déjà parce que je fais 1000 autres choses : tricot, crochet, broderie, sport, cuisine, zéro déchet, … 😊 Ensuite parce que c’était une volonté de ma part de coudre moins mais mieux. Des habits plus seyants, mieux finis et mieux choisis.

C’est dans cette optique que j’ai pris mon temps pour coudre cette robe à partir du patron Aime comme Miroir de Aime comme Marie.

Le tissu vient de chez Chamick et ressemble presque à un fin Néoprène. Le tombé est donc fluide mais pas trop ce qui donne à la robe un volume qui me plaît beaucoup. Et qui ne se repasse pas 😀😀!

La longueur des volants a été décidée au fur et à mesure de mon avancement, en essayant la robe en cours de route.

Très contente du résultat mais j’avoue que je commence vraiment à avoir envie de passer aux coutures de printemps!! L’hiver se fait long non?!? 😫

A bientôt

Erika