Un brin de rangement

Juste un brin! Je viens d’avoir la chance de profiter d’un peu plus de trois semaines de congés et j’en ai profité pour faire un maximum de choses. Outre toutes les cousettes que j’ai faites ces trois semaines dernières, j’en ai également profité pour mettre de l’ordre dans mes bazars!

J’en profite donc pour partager avec vous deux systèmes de rangement assez pratiques je trouve : un pour les chutes de tissus et un autre pour les patrons.

La plus grande difficulté de ma courte expérience de couture, c’est d’arriver à jeter. Je ne jette presque rien car on peut toujours faire un fond de poche avec une chute de satin, un petit quelque chose avec un bout de ruban, etc.

Sauf que ces chutes prennent une place folle et sont souvent moches à regarder car le tissu a été découpé de manière à ce qu’il nous reste une forme toute biscornue, voire quelques morceaux à part (mais peut-être bien utile un jour prochain!!).

Ce que je fais avec ces chutes, je les aplatis et les replie jusqu’à obtenir un rectangle. Je rentre les vilains bouts qui pendouillent, j’ajoute les morceaux volants et je roule comme une crêpe. Avec un petit lien de tissu (j’aime bien utiliser le même tissu), je noue ma crêpe et je range dans une grande boite. Je trouve ce type de rangement plus joli mais aussi plus pratique d’une pile de tissus plus ou moins bien pliés, que quand on en retire un, les autres viennent avec, etc.

5

Enfin, j’ai également trié les chutes en coton des autres, comme ça lorsque je cherche quelque, je sais directement dans quelle caisse aller fouille.

474

6

Deuxième astuce rangement : mes patrons. Avant, je glissais chaque patron dans une pochette en plastique que je classais dans un classeur. Résultat pas très joli et surtout, le classeur atteint vite sa capacité maximum. J’ai trouvé une cage de rangement chez Action pour une bouchée de pain. Des grandes enveloppes format A4 chez Action également, 0.82€ pour 10. Je colle la page de présentation du patron (quand c’est un PDF) sur l’enveloppe et je glisse le patron dedans. Lorsqu’il s’agit d’un patron pochette, j’ai imprimé une page de présentation mais c’est purement esthétique. Je pouvais aussi indiquer au gros marqueur le nom, tout simplement.

Ce système de rangement prend quand même pas mal de place mais je trouve ça bien plus joli. Je pense que je vais devoir acheter une 2ème cage car l’air de rien, je commence à en avoir un paquet 🙂

123

J’espère que ces petites astuces vous auront plu. Et vous? Comment rangez-vous votre coin couture?

A bientôt,

Erika

Jupette rapide et confortable + tuto

L’autre jour, j’ai fait une jupette vite fait, bien fait avec une viscose de mon stock pour laquelle je ne trouvais pas d’utilisation. Vu la fluidité de ce tissu, j’ai pensé qu’une petite jupe toute simple serait idéale et j’avais raison 🙂

15

J’ai pensé à photographier chaque étape pour vous proposer un tuto « pas-à-pas ». Il s’agit donc d’une jupe foncée à taille élastiquée (fort similaire à mon tuto pour la jupe en Wax si ce n’est qu’il n’y a pas de zip).

1716

Pour cette jupe, il vous faut :

  • 2 rectangles de 1.5m par 50 cm ( les 50 cm correspondent à la longueur, à adapter en fonction de la longueur désirée ; le 1.5m va permettre pas mal de fronces, à adapter en fonction de vos envies). P.S.: en longueur Midi, c’est carrément canon!!
  • 2 rectangles de 16 cm par 70 cm pour la ceinture. Astuce : je thermocolle ces deux rectangles pour avoir plus facile à monter la ceinture, surtout avec une viscose aussi fluide.
  • Un élastique de 2cm de large (la longueur dépend du niveau de « serrage » que vous voulez pour votre jupe).

12

  1. Je commence par assembler les deux rectangles de la ceinture. Je couds les 2 pièces par les petits côtés endroit contre endroit en pensant bien à laisser un petit espace ouvert, ce qui permettra de passer l’élastique plus tard.

3

2. A l’aide de mon ami le fer à repasser, le plie la ceinture en deux sur la longueur et le replie les bords vers l’intérieur, sur 1 bon cm (un peu à la manière d’un biais).

4

3. Je laisse la ceinture de côté et je m’attaque aux fronces. Je passe 2 fils de fronces sur le haut des longs côtés des deux rectangles de la jupe. J’allonge donc mon point droit au maximum et je couds deux lignes parallèles, sans faire de points d’arrêt, ni au début, ni à la fin. Je laisse pendre de longs bouts de fils. Je tire sur les fils afin de créer les fronces et je les répartis jusqu’à ce que la largeur ait la même taille que la ceinture.

56

4. J’assemble entre eux, endroit contre endroit, les deux pans de jupe que nous venons de froncer séparément (je les fronce séparément car c’est plus facile sur de petites longueurs).

7

5. L’étape la plus difficile mais qui vous assurera de jolies finitions si vous y parvenez : assembler la ceinture et la jupe. Pour cela, il vous faut « emprisonner » le haut froncé de la jupe dans la ceinture (à la manière d’un biais de nouveau).

poserbiais

J’épingle énormément à cette étape pour être sûre que tout est bien pris dans la ceinture. Je vérifie sur le devant (1ère photo), mais aussi sur l’arrière de l’ouvrage (2ème et 3ème photos).

8910

6. Lorsque la ceinture et la jupe sont assemblées, je passe l’élastique dans le tunnel formé par la ceinture. Pour avoir plus facile, j’attache une épingle de sûreté et la fait passer dans tout le pourtour, en entrant et en sortant par le petit trou qu’on a laissé plus tôt.

1112

7. Je ferme mon élastique en m’assurant qu’il n’est pas tordu à l’intérieur de la ceinture.

20

8. Je referme le petite ouverture de la ceinture à la main, en faisant un petit point invisible.

21

9. J’ouvre bien mes coutures latérales au fer et je fais un petit ourlet dans le bas 🙂

13

10. Je passe un petit coup de fer la-dessus, j’enfile ma jupe et des baskets et je file!! 😀

1418

J’espère que ce tuto vous aura plu et vous aidera. Pour info, j’ai l’intention de porter ce genre de jupe avec des bas et des bottes aussi en hiver donc je crois que c’est un modèle toute saison 🙂 Il n’est donc pas trop tard pour vous y mettre 😀

N’hésitez pas à partager vos réalisations en commentaire ou via insta 🙂

A bientôt,

Erika

Green wrap dress

Juste un petit article pour vous présenter une toile (oui ça devient une habitude 🤓) que j’aime beaucoup et que j’ai eu l’occasion de porter aujourd’hui. 

Il s’agit de la robe portefeuille 123 du Burda 10/2011. Je l’ai réalisée sans le volant car je n’avais pas assez de tissu et au final, j’aime beaucoup comme ça 🙂 


J’ai utilisé une viscose qui était soldée chez Chamick, j’ai choisi un colori que je n’ai pas l’habitude de porter, une espèce de vert olive plutôt clair. 

La réalisation de la robe est très simple et je seyant est top. Les différentes pinces donnent un aspect très joli et confortable. 


Petit plus, la robe va super bien avec la petite pochette vert à motif « plume de paon » que j’ai fait il y a un moment 🙂🙂

Je vous ferai un article sur la vraie robe (celle-ci est un essai) que je compte porter pour le mariage de nos amis.

À bientôt,

Erika

Le club des 5

J’ai une amie qui tient un bar à petit déj, brunch et lunch. Si vous passez un jour par Liège (Belgique), n’hésitez surtout pas à vous y arrêter. La patronne est super et tout ce qu’il y a à la carte est délicieux. Pour vous mettre en appétit, voici le brunch que j’ai commandé l’autre jour. 20747813_10214203133774899_983435451_o.jpg

Pour plus d’info, je vous invite à aller voir la page Facebook de chez K-Fée!!

Mon amie, la patronne de cet endroit, m’a demandé de lui faire des tabliers colorés et sur-mesure. Seule indice sur ses gouts : « J’aime le jaune et je n’aime pas le vert, pour le reste, tu fais à ton idée ».

DSC04070

Et c’est ce que j’ai fait. Les tissus viennent tous des Tissus du Chien Vert. Pour certains, je suis allée pioché dans mes chutes pour faire des lanières contrastantes.

DSC04068DSC04067DSC04065DSC04064DSC04066

Si un jour, vous allez manger chez K-Fée (et je vous conseille vraiment d’y aller) et que vous voyez Bernadette (la patronne) dans un de ces tabliers, n’hésitez pas à lui dire que vous les avez vu ici 😀

DSC04072

A bientôt,

Erika

 

Le Top Cédrat réversible

Facile, rapide, gratuit et seyant, voici les 4 caractéristiques du top Cédrat de chez Dessine moi un Patron.

Le top est donc réversible, le joli détail étant de voir le tissu intérieur sur les petits nœuds qu’on attache aux épaules.

J’ai utilisé deux matières très fluides : un tissu noir polyester un peu satiné (de chez Royal Tissu à Liège) et un second tissu blanc fleuri en satin (du moins ça en a l’air, provenant de la foire Stoffen Spektakel).

DSC04175

DSC04171

Je trouve le rendu très joli, le décolleté dans le dos y est pour beaucoup!

DSC04157

A bientôt

Erika

Le pantalon de mes rêves

Après la toile que j’aimais déjà beaucoup, voilà la vraie version: le Pantalon Palazzo ocre. C’est rare que je puisse dire ça mais il est exactement comme je le voulais. En général, il y a toujours un décalage entre ce que j’avais en tête et le résultat ; pas cette fois!!

thumbnail_FullSizeRender2

Le tissu est un coton épais et fluide (je crois pas qu’il n’y ait que de coton là-dedans) ocre avec une motif dans le tissage. Coup de coeur immédiat pour ce tissu qui vient de chez Chamick et qui était soldé à -50%!!

thumbnail_FullSizeRender1thumbnail_FullSizeRender

Le patron, c’est toujours le pantalon Helen du magazine de couture Véritas (Belgique). Pour rappel, patrons sympas et tendance, explications en dessous de tout!

thumbnail_FullSizeRender4

La taille était prévue pour être très haute (encore plus haute qu’ici). Je l’ai abaissée de 5cm ; c’était joli debout mais assise, cette taille archi haute n’était pas confortable.

La pause de la braguette s’est faite sans problème grâce à une vidéo piochée au hasard sur Youtube.

thumbnail_FullSizeRender5

Très fan du rendu. Aussitôt fini, aussitôt porté et je me suis sentie super bien dans ce palazzo 🙂

thumbnail_FullSizeRender3

A bientôt,

Erika

Les coutures lignées de l’été.

C’est les vacances!!Ça y est, je suis enfin en congés pour 3 semaines (plus que deux à l’heure où je vous parle). Je me suis fait une liste longue comme mon bras de projets à coudre et en voici les premiers résultats. J’ai évidemment mis la priorité sur les tissus estivaux histoire d’avoir le plus d’occasions possible de porter mes vêtements.

Je vous préviens, cet article ne contient que des tissus lignés. Je tiens à m’excuser d’ores et déjà pour les migraines ophtalmiques occasionnés. Il y a intérêt à ce que les lignes restent tendance l’année prochaine car j’ai une fameuse collection!!

Tout d’abord, la petite sœur (plutôt la grande sœur d’ailleurs) de ma première cousette en jersey de toute ma vie 😊. Je voulais une robe marinière longue, la voilà.


Je suis restée sur le patron du t-shirt Plantain de chez Deer and Doe auquel j’ai retiré les manches et allongé jusqu’au sol. Modifier
Je partais en Bretagne cet été, cette robe collait parfaitement avec le paysage (Si beau que j’ai troqué mon mur blanc et gris contre ce fond sublime).


J’ai d’ailleurs profité de ce séjour pour enfin étrenner mon sac de plage (qui m’a surtout servi de sac de tricot jusqu’ici). Je le trouve tellement plus joli dans ce contexte (soleil-plage-océan)!!😄

La deuxième pièce que je vous présente ici, c’est une longue jupe lignée. Il s’agit de la jupe Dolores de la Maison Victor réalisée dans un coton de Chez Chamick. J’ai simplement allongé le patron de base. 
Voili, voilou. Deux « petites » pièces que j’ai déjà eu l’occasion de porter quelques fois et que j’aime beaucoup 🙂

À bientôt 😊

Erika